chambre avec vue

... et faits personnels

lundi 10 janvier 2011

"Il valait mieux dissimuler ses élans pour que nul ne puisse les atteindre et les rabaisser à son niveau"

*** ***

"Le seul soir où ils étaient sortis ensemble, ils étaient allés au théâtre, et ses doigts ne s'étaient pas aventurés au-dessus de ses genoux. Le trajet du retour en bus lui avait semblé interminable. Ils avaient épuisé tout ce qu'ils avaient à se dire, et une réserve glacée les avait envahis. Avant même d'arriver à l'endroit où elle devait descendre, ils étaient devenus des étrangers"

(Tennesse Williams, in "L'oriflamme")

*** ***

"C'était une bohème de la meilleure espèce. Pas une de ces truqueuses pour qui la liberté n'est qu'un accessoire de pacotille".

*** ***

(Contexte : la susdite bohème tape un scandale dans une soirée mondaine) :
"Imaginez ce qui peut se produire lorsqu'on découvre soudain qu'un phénomène comparable à la peste bubonique montre son hideux visage parmi l'élite de nos concitoyens. C'est tout l'ordre social qui s'écroule. Aucune initiative logique n'est plus possible. Chacun s'enfuit dans n'importe quelle direction, de façon totalement irréfléchie. La tête de la volaille est tranchée, et elle s'envole dans la cour, perdant son sang, pendant que ses compagnes affolées caquettent, en proie à une compassion et un désarroi stériles. Pourquoi ne remet-elle pas sa tête ? Ne peut-on rien faire pour arrêter cela ?"

(Tennesse Williams, in "En souvenir d'une aristocrate")

Posté par sksk à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire